La Conscience

Elle existe et ça se voit !


Tout le travail en Hypnose Humaniste est basé sur la Conscience.
“Oui mais, la Conscience existe-t-elle vraiment ?” pourriez-vous légitimement vous demander. Pour l’esprit logique, scientifique et ouvert : oui, la Conscience existe ! Et il ne s’agit pas d’une réponse de philosophe mais d’une constatation d’évidence, basée sur des expériences et des éléments concrets et vérifiables.

Les preuves abondent, depuis toujours. Les anciens grecs avaient déjà découvert l’atome ; ils parlaient aussi de notre “âme immortelle”… Pensez-vous qu’ils avaient “parfois raison, parfois tord” ? Des scientifiques de grandes renommées, dans de prestigieuses universités européennes, américaines ou russes, parfaitement accréditées, ont mené d’innombrables expériences scientifiques. Leurs conclusions mettent en évidence l’existence “d’autre chose”, en plus du monde matériel, de notre expérience consciente et des choses de l’Inconscient. Quelque chose qui permet d’expliquer nombre de phénomènes psychologiques et physiques autrement inexplicables, si on ne tenait compte que du monde matériel et du hasard, de notre esprit conscient et de l’Inconscient… Car on peut nier les faits, malgré leur multiplicité, mais au bout d’un certain nombre de coïncidences, il est moins rationnel de refuser que d’accepter l’évidence. “Les faits ne cessent pas d’exister parce qu’on les ignore” disait Aldous Huxley.

Vous savez que vous rêvez… Pourtant, endormi, votre esprit conscient n’est plus en fonction : quelqu’un pourrait vous frôler sans que vous ne vous en rendiez compte. Vous n’êtes plus “ici”, vous êtes “ailleurs” ! Mais qui est donc ce “vous”, puisque votre esprit conscient, fait de l’ensemble de vos perceptions sensorielles, est débranché, endormi ?… Ainsi, vous rêvez – votre Inconscient s’exprime et vous emporte dans d’oniriques aventures… et “vous” vous apercevez que vous rêvez – “vous” vous en souvenez même à votre réveil. Primo, ce “vous” ne peut pas être votre “conscient”, celui qui veille au quotidien, puisqu’il dort. Deuzio, ce “vous” ne peut pas être non plus votre “Inconscient”, puisqu’il est celui qui rêve et que l’Inconscient, par définition, est “non-conscient”, on ne peut pas savoir ce qu’il fait : comme un poisson ne peut pas savoir qu’il est dans l’eau, pas plus qu’une noix pourrait vous donner la couleur de sa coquille, ni à quoi ressemble l’arbre qui la porte… car, pour cela, il faudrait qu’elle soit hors d’elle, qu’elle puisse se voir, “prendre conscience” d’elle, à distance d’elle… Ce “vous au-delà de vous” est donc autre chose que le conscient et l’Inconscient. Pour expliquer un phénomène aussi courant que savoir que l’on rêve, il faut une troisième partie !

Il est important de faire la chasse à la superstition, nuage de méconnaissance qui cache la réalité. C’est en connaissant les mécanismes rationnels et concrets de toutes les choses qui nous paraissent étranges que l’on met en évidence, par contraste, la frange infime mais bel et bien réelle de tout ce qui est logiquement et matériellement inexplicable.
Par exemple, on peut expliquer une impression de déjà-vu par un défaut d’encodage du cerveau, qui engramme une scène immédiate comme un souvenir, ce qui nous met dans l’erreur et nous fait croire que l’on a “déjà vu” cette scène… Mais il est plus difficile d’expliquer logiquement comment une situation dont j’ai rêvé il y a 3 jours, et que j’ai raconté le matin même à ma femme, vient de se réaliser, alors qu’en plus je n’y suis pas personnellement impliqué (donc pas de contact inconscient avec les personnes à qui ma “prémonition” arrive, susceptible d’expliquer mon intuition anticipée). En quelques mots : un jour, il arrive une voiture que je ne connaissais pas et dont je ne pouvais deviner ni la marque ni la couleur, il en sort un homme que je ne connaissais pas et ne pouvais connaître, qui dit à quelqu’un que je ne pouvais savoir qu’il rencontrerait là une phrase qu’il m’était évidemment complètement impossible de deviner… surtout en rêve, 3 jours auparavant !… Bref, une situation tout à fait impossible à prévoir, mais dont j’ai pourtant rêvé longtemps en avance, témoin à l’appui. Alors ?… Beaucoup de choses sont explicables, mais tout ne l’est pas, et il ne s’agit pas d’un manque de nos connaissances, il s’agit du cadre dans lequel nous faisons entrer nos “explications”.

Les exemples de phénomènes logiquement inexplicables abondent, nous n’allons pas en faire ici un catalogue, mais c’est justement cette “frange illogique” qui nous intéresse. Comme le disait Sherlock Holmes, lorsque toutes les solutions logiques se sont révélées fausses, la seule “bonne” réponse est à chercher dans l’illogique.
– Pour expliquer qu’une personne se retourne alors que je l’observe, dans son dos et caché afin de ne pas être vu, pour que je puisse deviner ce que fait un ami ou un parent au moment où il le fait, pour que je puisse rêver le même rêve que 2 autres de mes amis au même moment, il faut que “quelque chose” en moi ignore la distance. Il faut que ce “quelque chose” soit comme… omniprésent.
– Pour expliquer mon rêve prémonitoire, pour expliquer que je devine où je vais rencontrer “par hasard” un ami, plusieurs heures à l’avance, pour éviter de justesse un obstacle dont aucun de mes sens n’auraient matériellement pu m’avertir, il faut que “quelque chose” en moi puisse accéder au passé comme au futur, ne serait-ce que de quelques dixièmes de secondes, et jusqu’à plusieurs jours… Il faut que ce “quelque chose” ignore le temps, qu’il soit au-delà du temps.
– Pour expliquer le simple fait que nous nous sachions conscient (le fameux “Je pense donc je suis”), pour expliquer que nous puissions prendre conscience de nos rêves tout en dormant, pour expliquer qu’une personne cliniquement décédée mais qui “revient à elle” (NDE) ait des souvenirs de ce qui s’est passé, même loin d’elle, durant la période où son cerveau ne fonctionnait plus… Pour expliquer pourquoi “il y a quelque chose plutôt que rien”… Pour expliquer que la vie soit apparue contre toutes probabilités… Pour expliquer l’apparition et la reproduction de toutes formes de vie, là aussi contre toutes probabilités (le passage de l’ovule fécondé au bébé mature est un miracle, chaque fois renouvelé pourtant, chez toutes les espèces !)… il faut que ce “quelque chose” en nous soit fondamental, constitutif à un point suprême. Il faut qu’il soit notre essence, notre “nous”, même quand il n’y a plus de “nous” conscient ou vivant, au sens physique ou médical.

Notre esprit inconscient ignore le temps et les distances, tout simplement car il loge dans des strates de notre cerveau qui ne sont pas pourvues des fonctions de détection et de calcul de l’espace et du temps (ces deux notions sont apprises durant l’enfance, elle ne sont pas innées). Mais notre Inconscient ne peut voir à travers les murs, ni à distance, ni à reculons ou en avance dans le temps… et surtout, il n’est par définition “pas conscient” ! Ce n’est donc pas lui le responsable de tout ces phénomènes.

Notre esprit conscient n’est fait que de perceptions…
Notre Inconscient n’explique pas tout…

Une troisième partie est logiquement nécessaire.
Une Conscience supérieure, fondamentale, à la fois créatrice et tissu de toutes réalités, par-delà l’espace et le temps.

~oOo~

En Hypnose Humaniste, nous ne faisons pas de recherche scientifique, mais de la psychothérapie. La recherche de la “vérité scientifique” (et les immanquables polémiques qui accompagnent cette recherche) nous importe donc peu. Ainsi, je me contenterais de vous expliquer aussi simplement que possible deux des principes à la base de la Physique Quantique, principes démontrés de longue date par des expériences répétées depuis plusieurs dizaines d’années, et qui forment le substrat sur lequel reposent les recherches et la pratique des physiciens actuels.
Vous constaterez par vous-même que ces deux seuls points, bien connus, concrets et indéniables, mettent clairement en évidence l’existence de la Conscience (en plus de permettre des technologies courantes, comme le laser qui sert à enregistrer vos achats à la caisse de votre supermarché ou celui qui fait fonctionner votre lecteur CD, dans votre salon !).
Enfin, nous passerons sur les détails souvent complexes qui ont permis l’exposé de ces éléments de réflexion. L’esprit logique aime les choses que l’on peut prouver, mais il bute parfois sur la lecture des explications concrètes… Pour de plus amples détails, vous trouverez une rapide bibliographie et quelques liens en bas de page. Merci donc à mes amis puristes scientifiques de bien vouloir excuser certains de mes “raccourcis pédagogiques”.

L’intrication quantique – ou le principe d’inséparabilité

Propriété déterminante de la Physique Quantique, l’intrication quantique ou principe de non-séparabilité découle de l’effet EPR (pour “Einstein-Podolski-Rosen”, 1935). Ce phénomène est désormais solidement établi sur le plan expérimental, depuis 1954, et notamment par l’équipe française d’Alain Aspect en 1983 (Médaille d’or 2005 du CNRS) – expérience (re)vérifiée en 2002.

Comme son titre l’indique, l’inséparabilité montre que la notion de distance est une illusion générée par notre cerveau et qu’en réalité, contrairement à ce que nos sens (biologie=cerveau) nous disent, rien n’est séparé et ne l’a jamais été ! Deux particules communiqueront ainsi toujours, agissant comme une seule et même particule non-dissociée et cela quelle que soit la distance subjective qui les sépare.

Pour mieux comprendre, regardez la vidéo ci-dessous :

La non-séparabilité de tout ce qui compose la création montre que nous ne formons qu’une seule et même entité, étendue dans l’univers tout entier…
Ajoutez à cela le fait que chaque fragment du monde est à la fois “onde” et “particule”, alors chaque “particule” observable forme l’univers matériel tel que nous le connaissons et les “ondes” (jumelles des particules) forment un univers subtile, invisible, obéissant certes à des lois différentes, mais tout aussi réel que l’univers matériel – et en relation étroite avec celui-ci.

Comprenez bien que rien ne sépare les particules qui nous composent des particules qui composent une plante, votre voisin, la planète, la moquette de votre salon ou une étoile filante, à l’autre bout de l’univers !

Regardez bien l’image ci-dessous et essayez de bien saisir ce que vous voyez :

Particule multiple : vous voyez plusieurs objets, il n'y en a pourtant qu'un !

IL N’Y A QU’UNE SEULE PARTICULE : UNE SEULE ! Vous en voyez plusieurs, éloignées ou en réflexion, mais il n’y en a en réalité qu’une. L’espace qui semble séparer chaque portion est une illusion générée par notre cerveau, soumis aux lois de la relativité (distance, temps) de notre dimension. Une seule particule a été photographiée au même moment sur cette image.
Ce que vous voyez est ce que l’on appelle en Physique Quantique une “superposition d’états”, qui permet à une particule d’occuper à chaque instant une infinité d’états (position, niveau d’énergie, etc.). C’est vertigineux !… On a déjà photographié une seule et même particule dans plus de 3000 endroits différents simultanément !!…. Et le phénomène est connu depuis le début du XXème siècle.

Et la “fonction d’onde”, l’aspect ondulatoire, informationnel de toute particule ?… Eh bien, elle se répand partout, dans le plein et le vide, en nous comme partout autour de nous.
Alors… avez-vous deviné ce qu’est cette “onde” ?

“La théorie détermine l’observation” (Einstein)

Un des principes de base de la Physique Quantique dit que l’observateur a une influence sur l’expérience. Comment ? Tout simplement parce que le fait de mesurer ou d’observer fait s’effondrer ce que l’on appelle la “fonction d’onde”, appelée “Psi”, donc la facette ondulatoire de ce qui compose tout l’univers.
Ne possédant plus que sa fonction “matérielle” (dite “corpusculaire”), l’objet observé se met à réagir comme tout ce qui est lié à la matière : en suivant les lois de cause-effet, du temps, etc.

Encore une fois, pour mieux comprendre, regardez la vidéo ci-dessous :

Il est intéressant de noter que cette expérience fut réalisée par le physicien britannique Geoffrey Taylor en 1909 ! Déjà, en 1801, par son compatriote, le médecin et physicien génial Thomas Young avait découvert l’aspect ondulatoire de la lumière…

Et qu’est donc, d’après vous, la “fonction d’onde” ? Pourquoi la présence de l’observateur l’annihilerait-elle ?… La réponse de l’Hypnose Humaniste, bien sûr plus philosophique que scientifique, serait : parce que la Conscience de l’observateur, faite d’une immense masse d’onde, puisque pure information, éponge littéralement la “fonction d’onde” (la Conscience) de la particule, ne lui laissant que son côté matériel, et donc seulement les réactions que l’on peut attendre de la matière. L’aspect ondulatoire EST la Conscience elle-même !
Voilà pourquoi les philosophes disent que la Conscience est partout ! Car elle est cette “onde” qui pénètre tout et forge tout. Elle est en vous, comme dans toute la création. Elle pénètre chaque atome autant que le vide. Elle structure le monde. Elle en est son origine fondamentale.

Un matérialiste focalisera donc sa Conscience sur le concret, la causalité, la matière, donc l’aspect “particule” des objets observés (ou de sa vie !). On ne l’y oblige pas, il le fait pas goût. C’est son choix. Ce faisant, il fera s’effondrer la fonction d’onde correspondante qui, elle, est pure Information, pur champ de probabilités, de possibilités (dont la possibilité d’un monde rationnel et logique, figé, en plus de tous les autres mondes possibles). Ainsi, le cours de l’existence du matérialiste ne sera qu’une suite sans surprise de causes et d’effets, sans aucune fantaisie : notre matérialiste aura donc bien “créé sa réalité”, démontrant ainsi involontairement la magie de la vie !

Tant que l'observateur n'a pas porté son attention (fait un choix), toutes les possibilités co-existent simultanément (Schroëdinger) - Image extraire du DVD "What the bleep do we know"Une autre personne, qui accepterait l’aspect ondulatoire du monde, préservera la fonction d’onde, donc sa caractéristique “tout est possible”… L’observation de cette personne n’annihilera pas le champ des possibles mais le baignera de sa propre Conscience, le renforçant même et élargissant ses possibilités. De cette façon, celui ou celle qui vit dans cette “magie des possibles” a le choix de ne poser sa Conscience que sur ce qui lui plaît, faisant s’effondrer la possibilité positive de son choix – et non une existence quelconque, due aux hasards des cause-effets. C’est ce que l’on appelle “Créer sa Réalité” !

Il est tout de même fondamental de noter que le “nous” qui crée notre réalité est fait des 100% de nous-mêmes : donc, à peine 10% de conscient et… 90% d’Inconscient ! Si vous voulez savoir à quoi ressemble votre Inconscient créateur, regardez autour de vous : car c’est lui qui crée votre réalité…

Votre Conscience modèle le monde !

Heureuse coïncidence : en Physique Quantique, la fonction d’onde s’appelle “Psi” (Louis de Broglie, 1924, puis Schrödinger). Reste à savoir si l’impact de l’observateur sur l’expérience, tel qu’on le vérifie au niveau “super-microscopique” en Physique Quantique, existe également à notre niveau “macroscopique”, dans la vie quotidienne… Et encore une fois, rien de tel que quelques images pour s’en convaincre.

Voici à quoi ressemble de l’eau lorsqu’on la congèle :

(c) Masaru Emoto - Hado.net

Échantillon d’eau du lac Fujiwara dam, au Japon

(c) Masaru Emoto - Hado.net

Le même échantillon après qu’un prêtre (Kato Hoki, du temple Jyuhouin) ait prié une heure pour cette eau…

…Sans commentaire !

Ces photos sont issues des travaux du Pr. Masaru Emoto, au Japon. Elles montrent l’impact de la pensée, et même de la musique, sur l’eau.
Voici d’autres exemples :

(c) Masaru Emoto - Hado.net

De l’eau “marquée” par la pensée : “je te hais, tu me rends malade”…

(c) Masaru Emoto - Hado.net

Et l’image de l’eau “touchée” par la joie, l’amour et la gratitude !

Regardez l’eau cristalliser en direct, sur une musique de Dvorak :


Disponible en anglais sous-titré français auprès des Editions IFHE

A noter que la musique importe peu. Ce qu’il faut, c’est que la personne l’aime.
Et voici ce que cela donne lorsque vous êtes heureux ou malheureux :

(c) Masaru Emoto - Hado.net

Malheureux…

(c) Masaru Emoto - Hado.net

Heureux !

Car vous savez que le corps d’une personne adulte est composé pour 66 à 70% d’eau !!
Un foetus de 3 mois est gorgé à 98% d’eau – pour comparaison, le taux en eau d’une méduse est de 96% ! Puis, avec l’âge, chez l’humain, ce taux diminue. Vous voyez à quel point vos pensées “chargent” et modifient la structure intime de votre corps.

Bien d’autres procédés montrent l’impact de la Conscience sur le monde et sur notre propre corps. Jetez un oeil aux images Kirlian, par exemple…

Image Kirlian - (c) Georges Hadjo

Le premier cliché montre une goutte d’eau minérale (à gauche), puis cette même goutte « programmée » par la concentration de l’expérimentateur (à droite). L’expérimentateur a envoyé ses pensées vers la goutte d’eau. Il apparaît très nettement un changement dans la structure du rayonnement photographié !
A aucun moment on ne s’approche de la goutte d’eau et les clichés sont pris à cinq minutes d’intervalle. La “goutte témoin” ne présente aucun rayonnement rosé. On a donc photographié l’impact de la Conscience sur la matière (la même expérience est réalisable avec n’importe quel objet, végétal ou minéral).

La Conscience influence tout ce qui est…

Des expériences ont montré depuis longtemps que :
1/ nos émotions modifient notre ADN (cf. la Psychobiologie). Le phénomène est déjà bien accepté par la médecine. On a même observé le phénomène a distance, avec des spermatozoïdes et des ovules (fécondation in vitro impossible, puis de nouveau possible quand le couple va mieux, avec les mêmes prélèvements) ;
2/ le biologiste russe Vladimir Poponin, et son équipe, a ensuite démontré à plusieurs reprises (1995) que l’ADN humain modifiait son environnement, en l’occurrence les photons qui s’approchent de l’ADN et qui se “cristallisent” différemment selon l’humeur de la personne chez qui on a fait le prélèvement d’ADN !

C’est le principe d’inséparabilité appliqué à notre organisme et son environnement. Nous influençons toujours les “bouts de nous”, même séparés de nous. Et nous influençons aussi ce qui nous entoure, très probablement pour la même raison : nous ne faisons qu’un avec le Tout, car tout est issu de la même “graine” : le pois de matière et d’énergie hyperconcentrées à l’origine du Big Bang… Il n’existe pas de vraie séparation, autre qu’illusoire, entre le monde et nous.
Alors que le climat de la Terre s’emballe, vous pensez que nous sommes les seuls concernés ? Alors, pourquoi le climat de Jupiter s’affole-t-il depuis la même période, avec des tempêtes records à plus de 700Km/h, jamais observées ?… Idem sur Saturne et ses lunes, sur Mars, Vénus et autour du très lointain Pluton, où apparaissent des planétoïdes d’origine inconnue (mais dont l’arrivée avait été prédite il y a des millénaires par les anciens sages…).

Nous ne faisons qu’un avec le Tout, depuis le début, et pour toujours. Chacun de nos actes porte à conséquence, pour nous et les autres ; pour nous et tout le reste.

Reste à vraiment “prendre conscience” de tout cela…

Quel monde découvririons-nous si nous pouvions débrider notre petit conscient, nous affranchir de ses limites et retrouver le pouvoir créateur de notre Conscience ?

Il a été montré que notre réalité était constituée de 400 milliards de bits d’Information par seconde. Il se trouve que les différents filtres de notre biologie (perception sensorielle) et de notre esprit (croyances, éducation) ne nous laissent percevoir que 2000 de ces parcelles d’Information par seconde. Autrement dit, nous ne percevons que 0,000000005% de la “Réelle Réalité” qui nous entoure… et encore : inconsciemment ! Car notre petit esprit conscient, lui, ne gère que 5 à 9 informations par seconde (loi de Miller). Moins qu’une poussière du monde dans lequel nous baignons tous en ce moment même.
Nous sommes des aveugles lancés au milieu d’une autoroute un jour de retour de vacances !

Nous ne percevons pour ainsi dire rien de la Réalité. Nous savons aujourd’hui que toute la matière observable (“baryons” : planètes, étoiles, gaz, votre corps, etc.) ne représente que 0,4% maxi de la masse totale de l’univers !!! Le reste étant constitué de “matière noire” (24,6%,voir cartographie récente) et “d’énergie sombre” ou “lumière noire ” (75%, non-identifié)…
Et même ce qui nous semble vide renferme une énergie prodigieuse : par exemple, un seul petit atome d’hydrogène (10 -23 cm3) contient à lui seul un milliard de milliard de fois plus d’énergie latente que la masse totale des étoiles et planètes des 20 milliards d’années lumières qui nous entourent !! Pourtant, si on imagine que le noyau de cet atome faisait la taille d’un ballon de basket, ses électrons graviteraient à 35km autour de lui ! Un immense vide, plein d’énergie…
Quand vous pensez que votre Conscience peut potentiellement faire s’effondrer en matière 99,6% de la Création (réduction de la fonction d’onde de toute la partie “non baryonique” de l’univers)… il est là, notre “Big Bang” ! (lire cet article sur Futura Sciences)

Plus proche de nous, une expérience conduite à Washington durant l’été 1993, par des pratiquants de la Méditation, a montré que le taux de criminalité de la ville avait baissé jusqu’à 25% lorsque 4000 personnes en méditation priaient pour la ville !! La baisse de 25% avait été “prévue” avant même l’expérience, et la police de Washington avait déclaré à la télévision qu’il faudrait soixante centimètres de neige sur la ville pour freiner la criminalité à ce point-là ! Pourtant, c’est ce qui s’est produit, et sans neige !… Voyez les résultats détaillés sur le site de l’Institute of Science, Technology and Public Policy (voir ici pour une version française).

La théorie du physicien Jean-Pierre Garnier-Malet sur le fonctionnement du temps (théorie récompensée pour avoir su prévoir l’orbite des planétoïdes découverts au-delà de Pluton) se base sur le fait que l’activité humaine génère de l’Information : tout un “futur potentiel” que chacun de nous cristallise et rend réel en permanence, inconsciemment, en piochant à volonté dans la gigantesque manne d’Information humaine. C’est la boîte de Pandore ! Si notre manne est chargée de bonnes choses, nous en tirons bonheur et bénéfices ; si toutefois elle est chargée de mauvaises choses, nous ne réalisons (rendons réel) que malheur et pertes…
D’où l’immense importance de prendre conscience de notre impact sur la planète et la vie de chacun – car en émanant de “bonnes pensées”, peut-être ne me reviendront-elles pas en bonnes choses tout de suite, mais je serais responsable d’un monde meilleur dans lequel je ne pourrais que mieux vivre. Si, au contraire, je dégage de “mauvaises pensées”, alors je charge notre matrice commune de malheurs que moi ou d’autres concrétiseront involontairement, provoquant notre perte à tous… Voilà l’esprit Humaniste : c’est de faire en sorte, par des actions certes individuelles, que l’ensemble de la planète vive mieux. Et, en l’état actuel d’urgence écologique de la planète, l’objectif premier est déjà qu’elle puisse vivre, tout court !

Alors, combien faudrait-il de personnes de “bonnes pensées” pour faire chuter et arrêter la violence dans le monde ? Pour stopper la pollution ? Pour que l’économie s’organise pour être profitable et égale pour tous ?

On peut commencer à “changer le monde” individuellement, ne serait-ce qu’en témoignant un peu d’humanité à notre prochain ? (voir les Free Hugs ou “Câlins gratuits“, dérivés des darshans de la sage indienne Amma, ou tout simplement le principe de la RêVolition).

Encore plus fort : et si on peut “charger” l’eau de “bonnes pensées”, alors que se passerait-il si on chargeait positivement les océans (Projet Hado) ? Ils deviendraient de véritables générateurs de paix et de bonne humeur ! Et si vous chargiez de “bonnes pensées” les nuages qui passent en permanence au-dessus de votre tête… ils iraient déverser joie et bonheur partout sur la planète !

~oOo~

Que vous en soyez conscient ou non, par votre existence, vous influez sur la réalité.
Des expériences montrent qu’un sujet quelconque, seul ou en groupe, peut modifier l’activité d’un Générateur de Nombres Aléatoires (GNA). C’est déjà étonnant, car ces ordinateurs devraient produire des suites aléatoires de nombres de manière immuable, mais on s’est aperçu que même un petit animal pouvait modifier un GNA ! Et on a aussi découvert que différents GNA, placés à plusieurs endroits sur la planète, voyaient leurs activités déviées (entrer en cohésion) lorsqu’un grand nombre d’êtres humains focalisaient leurs pensées comme, banalement, au moment où commence le film du soir à la télé, ou lorsqu”il se passe des horreurs quelque part dans le monde. L’exemple du 11 septembre est frappant ! (à lire en français) La Terre frémit des horreurs des hommes…
Notre (in)Conscience collective agit sur la planète ! Lorsque des millions de personnes pensent ou ressentent la même chose, le phénomène naturel d’entropie (tendance au chaos, mesurée par les GNA) s’inverse : le monde entre en “néguentropie”. Il s’harmonise… Que ce passerait-il de formidable si, au lieu de concentrer nos Intentions involontairement et lors de catastrophes, nous le faisions volontairement et avec la plus merveilleuse des pensées ?

Nous sommes des Créateurs en puissance. Chacun de nous crée sa réalité, en permanence – c’est ainsi que le monde matériel existe. Mais seulement une fraction d’entre nous crée sa réalité consciemment, et encore moins maîtrise le phénomène…

Vous devez avoir compris maintenant à quel point il est important de “prendre conscience”, à quel point vous influez sans le savoir sur le monde autour de vous, et combien il est nécessaire de retrouver Ce Que Vous Êtes et de reprendre, vite, la barre du bateau sur lequel nous sommes tous embarqués.

La vidéo ci-dessous, inspirée de la fable mathématique “Flatland” du pasteur anglais de la fin du XIXe siècle Edwin A. Abbott, précurseur de la pensée à quatre dimensions, conclura par un sourire cet article sur la Conscience.

 
Extrait du DVD “What the bleep – Down the rabbit hole”
Disponible en français auprès des Editions IFHE

(Re)prenez Conscience de Vous-même,
Veillez à avoir de bonnes pensées

Soyez heureux.
Notre avenir à tous en dépend !

~oOo~


Références et autres sources

A lire en complément sur ce site :
La Grande Histoire de la Vie“, selon l’Hypnose Humaniste

– ARNTZ, What the bleep do we know et Down the rabbit hole, les DVDs et le livre, excellentes vulgarisations des principes de base de la Physique Quantique, commentés par une douzaine des meilleurs spécialistes du domaine et remplis de références d’expériences scientifiques
– BOHM, La plénitude de l’Univers, physicien visionnaire, philosophe et père de théorie de l’univers holographique
– BRADEN, La Divine Matrice, un livre bourré de références, écrit avec simplicité
– DUNNE & JAHN, Aux frontières du paranormal, recueil d’expériences scientifiques à propos des capacités border-line de notre esprit
– DUTHEIL, L’Univers Superlumineux, physicien connu pour sa théorie descriptive de l’univers de la Conscience, par-delà les limites de notre réalité
– EMOTO, Les messages cachés de l’eau, pour d’autres photos de l’eau (site web)
– GARNIER MALET, Changez votre futur avec les Ouvertures Temporelles, où l’on découvre l’importance d’entretenir de “bonnes relations” avec notre Conscience…
– LOCKERT, “Créateurs de Réalité” et “Core Gem²“, pour la compréhension philosophique, symbolique et pratique du monde, et l’art de créer sa réalité
– MORSE, La Divine Connexion, pour ses observations des relations scientifiquement mesurées entre notre cerveau et la grande Conscience
– PRIGOGINE, La fin des certitudes, par un physicien de renommée internationale, sur l’avancée des sciences, l’ordre et le chaos
– RADIN, La Conscience invisible, un livre qui cumule et explique les preuves statistiques de la réalité des phénomènes dits “paranormaux”
– SHELDRAKE, Une nouvelle science de la vie et tout ces autres ouvrages : à propos des “champs morphogénétiques” et de la manière dont notre Conscience modèle le monde, par un biologiste de réputation mondiale.
– TALBOT, “L’univers est un hologramme”, interviews de scientifiques (dont David Bohm) et vulgarisation (un ouvrage exceptionnel, malheureusement épuisé)
– TRINH XUAN THUAN, La Mélodie Secrète, un livre de vulgarisation, écrit par un physicien français, à lire pour comprendre comment le monde se cristallise